Accéder au contenu principal

Articles

Pérismer, Le Serviteur d'Askan

J'ai lu Le Serviteur d'Askan, grâce aux éditions Mnémos, que je remercie pour cette opportunité. Il s'agit du tome de clôture de la trilogie Pérismer de Franck Dive.

Vaincre ou être vaincus !
Après avoir triomphé de la Reine des noctères puis chassé le maléfique Lorcraz et ses hordes de la forêt de Luisen, les cinq amis doivent maintenant se préparer pour leur dernier combat. Les habitants de Pérismer sauront-ils s’unir pour faire face à la plus grande menace qui ait jamais pesé sur leur monde ?
La conclusion d’une aventure incroyable qui a marqué les lecteurs par son souffle épique et ses personnages forts et attachants.
Voilà, cette belle aventure est terminée. Les jeunes héros malmenés par le destin et les affrontements divins sont allés au bout de leur quête, au prix de beaucoup de douleurs et de sacrifices. Cet opus, j'ai dû le lire par petits morceaux pour encaisser les coups émotionnels et les blessures physiques comme psychiques de ces adolescents auxquels je me s…
Articles récents

Identités

J'ai lu Identités, de C.Sizel, aux éditions Plume Blanche.


Peur. Discrétion.
Les règles ont changé. Le territoire est divisé entre différents gangs qui tiennent les rues d’une main de fer. Ce monde, c’est celui de Lia et si elle veut y survivre, elle va devoir s’adapter !

D'abord, je dois dire que la dystopie c'est quelque chose que j'affronte plus volontiers au cinéma pour de pures raisons de survie, étant hypersensible : ça va plus vite, c'est tape à l’œil et je peux critiquer les incohérences pour éviter de fondre en larmes. Je gère mal la cruauté et le côté accablant des univers généralement dépeints dans ces œuvres et le côté lissage hollywoodien me rend de ce point service. Néanmoins, j'étais curieuse et je ne le regrette pas du tout. C'est typiquement le genre de roman difficile à chroniquer sans en gâcher les surprises, sans en diluer le sel, donc je vais me borner à l'essentiel. Il est vraiment bien construit et bien narré. L'héroïne est attach…

La belle sauvage

J'ai lu, comme il se devait, La Belle Sauvage de Philip Pullman, aux éditions Gallimard.

À l'auberge de la Truite, tenue par ses parents, Malcolm, onze ans, voit passer de nombreux visiteurs. Tous apportent leurs aventures et leur mystère dans ce lieu chaleureux. Certains sont étrangement intéressés par le bébé nommé Lyra et son dæmon Pantalaimon, gardés par les nonnes du prieuré tout proche. Qui est cette enfant ? Pourquoi est-elle ici ? Quels secrets, quelles menaces entourent son existence ? Pour la sauver, Malcolm et Alice, sa compagne d'équipée, doivent s'enfuir avec elle. Dans une nature déchaînée, le fragile trio embarque à bord de La Belle Sauvage, le bien le plus précieux de Malcolm. Tandis que despotisme totalitaire et liberté de penser s'affrontent autour de la Poussière, une particule mystérieuse, deux jeunes héros malgré eux, liés par leur amour indéfectible pour la petite Lyra, vivent une aventure qui les changera pour toujours.
Je suis comme beaucoup …

Outre-Temps, livre I

La voilà, la couverture du premier livre d'Outre-Temps.
Je ne me lasse pas de la regarder. Ni l'illustration complète, qui englobe la 4è de couverture. (Que je dévoilerai probablement bientôt). J'aime énormément le côté mystérieux de cette illustration, et son côté un peu atypique avec tout ce noir, la belle nuit sans luminaires célestes du Temps du Rêve. C'est l'invitation au voyage que j'espérais pour ce roman et j'en suis très émue.




Semaine #2

Le temps s'étire devant, piégé entre attente et repos. Quand le flot s'interrompt, il reste une hébétude qui se soigne par la chaleur des échanges.
Quand le temps s'arrête pour de bon, de nouvelles perspectives s'ouvrent, accompagnées d'un léger vertige. Quand le bon et le mauvais n'impriment qu'une même sensation dans l'esprit, vers quoi se tourner ?

Semaine #1

"Si lourd que pèse la roche, j’entends des voix humaines au-dehors. Dans l’espace réduit qui est le mien je me souviens des roses, du lilas et des œillets. Je me souviens du bouleau pleureur et de sa branche basse qui servait de balançoire. J’espère que quelqu’un, bientôt, déblayera les décombres pour que je puisse sortir. Goûter le soleil et respirer librement."

L'île aux mensonges

J'ai lu L'île aux mensonges de Frances Hardinge, aux éditions Gallimard Jeunesse.


1860... Faith Sunderly est la fille d'un pasteur et éminent naturaliste. Accusé d'avoir trompé la communauté scientifique, celui-ci part s'exiler avec sa famille sur une île au large des côtes anglaises. Mais des menaces se propagent, jusqu'au drame. Que son père lui a-t-il caché? Défiant les convenances sociales, avec toute la fougue de ses quatorze ans, Faith osera-t-elle faire surgir la vérité? Une vérité qui pourrait se révéler fort dangereuse... Une héroïne passionnée, follement audacieuse et féministe avant l'heure. Une intrigue captivante, une écriture magnifique.
Un thriller victorien haletant d'une élégance rare.


Parlons peu, parlons bien, ce roman est un COUP DE CŒUR total. J'avoue, je l'ai emprunté parce que tiens, connais pas, c'est victorien la quatrième de couverture ne donne que très peu d'éléments, sans être renversante mais... la rencontre s…