Accéder au contenu principal

Une autre vie à Citara, tome 1 : Tempétueuse Sylvine

J'ai donc enfin lu Tempétueuse Sylvine, par Nathalie Bagadey en autoédition.



« Vous êtes sérieux, là ? Un pays entier compte sur moi pour sa survie ? Vous n’avez pas des armées, des soldats, des engins de siège, que sais-je encore ? C’est n’importe quoi, votre histoire ! »
Se réveiller amnésique dans un pays sur le point d’être envahi n’est pas une situation confortable. Encore moins quand les habitants s’obstinent à vous considérer comme l'unique guerrière magicienne capable de contrer les Maudits.
Pourtant, Sylvine n’a pas le choix. Lorsque celui qu’elle aime, le seul être dont elle se souvienne, est en danger, elle repart dans son passé à la recherche de ses pouvoirs perdus.
Pour y arriver, elle devra affronter ses ennemis… mais aussi ses propres démons.
Et si elle n’était pas l’héroïne que son monde attend ?
Un livre sur le courage (avec un écureuil trop mignon à l’intérieur), conseillé à tous ceux qui rêvent d’une « autre vie ».

Je ne suis peut-être pas tout à fait impartiale, ici, car j'ai eu l'occasion d'interagir un peu avec l'autrice en amont de la parution. J'attendais de découvrir l'intégralité de ce tome avec impatience. J'y ai trouvé... exactement ce que je pensais y trouver : je vous rebats les oreilles de "lore" et pour le coup, celui de Citara m'a donné beaucoup de bonheur. J'ai aimé la quantité de petits détails de vie, de coutumes, d'histoire de ce bel univers. (Mention spéciale pour le cordeau et le fil d'amour). C'est pour moi le premier gros point fort de cette narration.
Le second, c'est le talent de l'autrice pour retranscrire les scènes d'action. Les combats et poursuites m'ont ravie, c'est dynamique, visuel, fluide. Un régal. (Chapeau abs Nathalie)
Pour ce qui est du retournement de situation final, (sans spoiler), eh bien il est très réussi. Mais je ne peux pas vraiment en parler, vu que je le connaissais déjà avant de lire le roman. Il recolle certains morceaux qui paraissaient peut-être curieux à la lecture. Peut-être pas à cent pour cent, mais on est très séduit par ce tournant qui appelle la découverte du tome suivant !
Là où j'adhère moins? Ici c'est encore un avis très personnel, mais l'aspect romance ne m'a pas plus touchée que ça. C'est vraiment lié à ma sensibilité sur le sujet, j'en suis consciente, mais pour autant, ça me m'a pas gâché le reste de la lecture et je suis sûre que beaucoup y trouveront leur compte.

Conclusion, à lire absolument si on aime la fantasy, le dépaysement, l'aventure... et les écureuils. 


Commentaires

  1. Ohhh, je suis très touchée par cette chronique, c'est une belle surprise !! Ravie que tu aies aimé mon histoire, même en en connaissant le ressort principal ! :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis ravie d'avoir enfin pu lire ce projet (enfin le premier tome) depuis le temps. j'attends la suite ;)

      Supprimer
  2. Voilà qui me donne bien envie de le lire... Bon, faut que je baisse le niveau de la PAL d'abord :'(

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vraiment une lecture qui coule toute seule, tu verras, bon courage avec la PAL !

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Pérismer, tome 2 : L'ombre de Luisen

Tadaaa, je l'ai dévoré, alors ne tardons pas ! L'ombre de Luisen, de Franck Dive, que j'ai pu lire grâce aux éditions Mnemos, que je remercie encore pour cette chance.



Alors que Pérismer se remet à peine de la guerre contre les noctères, une ombre s’étend sur l’empire fayeries et Luisen s’enfonce dans les ténèbres. Forcés de réagir, nos quatre héros se retrouvent de nouveau emportés dans la tourmente et plongés au cœur de révélations qui pourraient bien les briser. Le moins qu'on puisse dire, c'est que je ne suis pas restée sur ma faim. L'auteur reprend ses personnages et les modèle au fil d'une évolution qui nous permet de les apprécier encore davantage. Ils grandissent, chacun à leur manière et tous sont également attachants, émouvants. Encore une fois, j'admire leur humanité entière, la façon dont ils mettent leurs compétences à l'oeuvre pour trouver des solutions aux problèmes qu'ils rencontrent.  Chacun à sa mesure, avec ses particularités, s…

Identités

J'ai lu Identités, de C.Sizel, aux éditions Plume Blanche.


Peur. Discrétion.
Les règles ont changé. Le territoire est divisé entre différents gangs qui tiennent les rues d’une main de fer. Ce monde, c’est celui de Lia et si elle veut y survivre, elle va devoir s’adapter !

D'abord, je dois dire que la dystopie c'est quelque chose que j'affronte plus volontiers au cinéma pour de pures raisons de survie, étant hypersensible : ça va plus vite, c'est tape à l’œil et je peux critiquer les incohérences pour éviter de fondre en larmes. Je gère mal la cruauté et le côté accablant des univers généralement dépeints dans ces œuvres et le côté lissage hollywoodien me rend de ce point service. Néanmoins, j'étais curieuse et je ne le regrette pas du tout. C'est typiquement le genre de roman difficile à chroniquer sans en gâcher les surprises, sans en diluer le sel, donc je vais me borner à l'essentiel. Il est vraiment bien construit et bien narré. L'héroïne est attach…

Publication d'Outre-Temps

Voilà la nouvelle tant attendue, Outre-Temps Livre I paraîtra aux Éditions Plume Blanche en septembre 2019.
Je ne pouvais pas ne pas en toucher un mot ici, évoquer comment la saga a ouvert ses verrous et prendra forme pour devenir un livre, un objet à partager. Curieuse sensation, extrêmement curieuse. Qui le sera sans doute bien plus une fois que je tiendrai le résultat terminé entre les mains.

Ceux et celles qui ont approché ce projet savent qu'il était initialement prévu sous forme de quatre tomes. Même si dans mon esprit, il ne s'agissait qu'un seul long et même tome, fractionné pour des raisons d'ordre pratique. Ceux qui l'ont approché aux origines se souviendront peut-être que le projet initial comptait pas moins de huit tomes. Si, si. Parce que l'univers devait y être beaucoup plus développé, les sous-intrigues plus nombreuses. En somme, quelque chose qui ne s'accordait pas très bien avec un projet orienté jeunesse.
Ces quatre tomes donc, paraîtro…